Publié le 06/06/2016

Le son du silence
à La Bamba de Areco

Sous les arbres de cette estancia argentine, le silence est peuplé du chant intemporel des oiseaux.

Sous les arbres de cette estancia argentine, le silence est peuplé du chant intemporel des oiseaux.


« Écoutez chanter le silence dans une estancia argentine... »

Un bel hôtel, une jolie table suggèrent des milliers de mots, des musiques. Des hymnes mêmes. Des témoignages, des déclarations, des confidences, des aveux. Pourtant, rien n'est plus troublant, rien n'est plus éloquent que le silence d'une maison. On y retrouve toute sa profondeur, les battements de son coeur. Le silence d'une chambre conjugué à la vue qu'elle propose est plus qu'un résumé. C'est déjà le voyage dans son amplitude, sa direction. La tessiture de sa voix.

Articles connexes dans notre magazine
Le mana māori | de Kauri Cliffs
Le mana māori
de Kauri Cliffs
Cliquez ici pour lire
Le précieux cristal Lalique
Le précieux cristal Lalique
Cliquez ici pour lire