Publié le 02/07/2020

Zornitza Family Estate :
œnotourisme en Bulgarie

À la croisée entre un passé riche en histoires et un milieu naturel d’exception, nous avons découvert Zornitza, un « morceau de Toscane » au sud-est de l’Europe. Situé en Bulgarie, ce domaine familial s’étend entre de sublimes collines et des terres sablonneuses, baignées d’un climat méditerranéen.

Zornitza Family Estate :| œnotourisme en Bulgarie

À la croisée entre un passé riche en histoires et un milieu naturel d’exception, nous avons découvert Zornitza, un « morceau de Toscane » au sud-est de l’Europe. Situé en Bulgarie, ce domaine familial s’étend entre de sublimes collines et des terres sablonneuses, baignées d’un climat méditerranéen.

On dit que Spartacus aurait été vendu sur un marché à quelques kilomètres de là. Ou qu’une route romaine passait juste devant notre villa. Ou encore que l’ancien volcan que nous rêvions de visiter insufflait une énergie extraordinaire à la région. Nous ne savons pas si ce sont les légendes ancestrales ou la beauté de la nature, mais ce domaine dégage une atmosphère spéciale, empreinte d’une sérénité toute particulière. 
 

Zornitza, une histoire de famille


Tout a commencé avec la décision de Kancho Stoychev de faire une pause dans sa carrière on ne peut plus intense. Pionnier dans le domaine de la recherche sociale et politique, des études de marché et des médias et de l'analyse de la transition politique dans les Balkans, il était à la recherche d’une propriété où régnait le calme. C’est ainsi qu’il s’offrit un morceau de terre vierge dans les collines du sud de son pays. Il y construisit une maison de vacances à côté du lac où il allait pêcher pour se détendre. Son plan fonctionna à merveille : tombé amoureux de l’endroit, il réussit à toutes les terres environnantes en seulement quelques années, soit 300 hectares à environ 2 000 propriétaires individuels.
 


Aujourd’hui, tout a été transformé pour créer une propriété très engagée dans le développement durable. Elle dispose d’une éco-ferme produisant des fruits et légumes, d’une plantation de truffes proche de sa première récolte, d’un espace réservé à l’apiculture, d’une ferme d’élevage, d’un étang aux truites et de vignobles s’étendant sur des collines inondées de soleil.

Ce domaine de 300 hectares accueille seulement 15 hébergements. Chacun d’entre eux s’inspire du style de la « maison de vacances » d’origine, orné de pierres, de poutres en bois et de briques rouges. Le design artistique des lieux rappelle la Toscane.
 

Dans les cuisines de l’aEstivum

95 % des ingrédients utilisés dans les cuisines proviennent des alentours. L’éco-ferme de Zornitza produit des fruits, des légumes, de la viande, du lait, des œufs et du miel. Pour le reste, rien de plus simple. L’absence d'industrie lourde dans la région, en plus de la fertilité des sols, a favorisé le développement d’exploitations agricoles biologiques certifiées. De même, avec la Grèce juste à côté, il est facile de s’approvisionner chaque matin en poisson frais provenant des plus grands marchés des Balkans, à seulement une heure de route de l’autre côté de la frontière. 

Le restaurant propose une cuisine bulgare traditionnelle revisitée à l’aide de techniques modernes et d’ingrédients locaux. On y sert des plats plus simples le midi et plus élaborés pour le dîner. 

Du haut de ses 25 ans, le chef cuisinier Vasil Spasov élabore une « cuisine bulgare contemporaine ». Il met tout son enthousiasme et son expérience impressionnante au service de l’aEstivum (« truffe d’été »), le restaurant principal de Zornitza.

Nous avons eu l’honneur de déguster le Bobsnadenitza façon Vasil avec ses Parlenki (un ragoût classique bulgare de haricots avec des saucisses et un pain plat), des Trahana (pâtes locales typiques) et un cheesecake bulgare avec poulpe et tarama au caviar.
 

Bobsnadenitza façon Vasil avec ses Parlenki, un ragoût classique bulgare de haricots avec des saucisses et un pain plat © Zornitza


Zornitza propose 400 vins à la carte, tous déjà distingués par le prix d'excellence du prestigieux magazine Wine Spectator, en plus de sa propre production récompensée plusieurs fois, malgré son jeune âge. Guidés par le maître sommelier Alexander Skorchev, nous sommes partis à la découverte des 50 000 mètres carrés de vignoble pour goûter leurs meilleurs vins – l’un des temps forts de notre visite. Cépage préféré du propriétaire, la syrah prédomine, mais elle est accompagnée de 17 autres variétés locales et classiques, sur les collines et dans la cave. Notre vin favori : le Zornitza Family Estate Fifty Fifty.

À la découverte des environs


Des sublimes espaces naturels aux traditions culturelles en passant par la production de vin, Zornitza a beaucoup à offrir et fait de la région de Melnik une destination attractive, synonyme de diversité. L’immensité des vignes, le charme du village de Melnik, la beauté du monastère de Rojen et la douce mélodie de la cascade Skoka ne firent qu’enrichir notre séjour dans le sud-est de l’Europe.

 

Articles connexes dans notre magazine
Discret art de vivre sur le Mont Athos
Discret art de vivre
sur le Mont Athos
Cliquez ici pour lire
À la recherche du bonheur| dans la Forêt-Noire
À la recherche du bonheur
dans la Forêt-Noire
Cliquez ici pour lire