Le tourisme durable
est avant tout affaire de cortex

Ce qui se passe au Kerala ne reste pas au Kerala ! Longtemps, longtemps, longtemps après que les poètes aient disparu, leurs chansons courent encore dans les rues ; il en va de même pour les souvenirs du Purity.

Le tourisme durable | est avant tout affaire de cortex

Ce qui se passe au Kerala ne reste pas au Kerala ! Longtemps, longtemps, longtemps après que les poètes aient disparu, leurs chansons courent encore dans les rues ; il en va de même pour les souvenirs du Purity.

De retour au bercail, au hasard d’une connexion neuronale, une lumière violette d’ici convoque un paysage à l’aube, là-bas. Ce n’est plus une invitation au voyage, c’est le voyage qui s’invite. En nous. Un cri d’oiseau qu’on croyait familier évoque d’autres chants, entendus ailleurs. Une odeur de feuille de curry, au hasard d’une rue, rappelle le petit arbuste qui donne le goût de l’Inde – et électrise soudain les papilles.

Surgissant, ces souvenirs créent tantôt une impression de manque, tantôt une nostalgie ou une douce rêverie. Ce qui se passe au Kerala ne reste pas au Kerala ! Longtemps, longtemps, longtemps après que les poètes aient disparu, leurs chansons courent encore dans les rues ; il en va de même pour les souvenirs du Purity.

Avant de fonder cet hôtel au bord du lac Vembanad, Joerg et Txuku se sont posé cette très bonne question : de combien d’hôtels, au juste, avons-nous gardé un souvenir précis ? Pour ce couple sophistiqué qui avait déjà vécu plusieurs vies et fréquenté les palaces du vaste monde, une chambre de rêve avait fini par ressembler à une autre chambre de rêve, une piscine à fond vert valait une piscine à fond bleu, un sencha, fût-il excellent, n’effaçait pas les centaines d’excellents sencha dégustés auparavant. « Nous avions aussi épuisé les charmes du service “stiff” de majordome. »

Alors que faire ? Un jardin en pente douce, des chambres habitées par l’âme d’un collectionneur, des salles de bain aux allures de spa, mais pas seulement. « Le voyageur peut presque tout acheter, presque partout, excepté le lien d’affinité avec les autres et c’est ce lien, lorsqu’il se noue, qui marque un séjour d’une encre indélébile. » De fait, l’expérience de la douceur propre à la côte occidentale de l’Inde du Sud, ça ne s’oublie pas.

Un séjour à Purity, pour le visiteur curieux, est une suite d’apartés. À propos des bronzes du XIXe siècle et des œuvres contemporaines originales accrochés aux murs, Mary en connait un rayon. Pour comprendre l’économie des Backwaters après les inondations ravageuses de l’été 2018, laissez-vous inviter sur la pirogue d’un pêcheur, godillez selon ses conseils si cela vous amuse et relevez son filet chinois avec lui. Pour en savoir plus sur le dieu éléphant, les rituels hindouistes, laissez-vous guider, la nuit venue, par les petites bougies qui vous mènent au temple ; avec un peu de chance, Sunil sera là, heureux de partager sa foi. Pour une initiation au yoga au petit matin, juste devant la piscine à débordement qui se prolonge sur l’horizon, calez votre respiration sur celle de Manju et, à son rythme, « relax, relaaaaaaax ».

Le niveau général d’éducation, ainsi qu’une rare tolérance, favorise les échanges, de culture à culture. Restent ainsi, non seulement le premier « namasté » du portier, la main puissante du masseur ayurvédique de la pointe des cheveux au dernier orteil et vice-versa, et le dernier doggy bag concocté par le chef pour vous éviter la boustifaille d’aéroport — un poisson plat nommé pomfret, fraîchement pêché, mais des relations. En sortant de la cuisine de Sinajudeen, on comprend que le masala n’est pas seulement un mélange de cannelle, curcuma, cardamome, poivre et piment, mais symbolise un art de vivre ensemble.

« On voyage avec sa valise, mais pas avec son réseau », résume Jeorg, fier d’avoir constitué une équipe de passeurs d’art de vivre.

Photos: © Daniel Bernard

 

INFORMATIONS :

 
Articles connexes dans notre magazine
Safari en Afrique du Sud
Safari
en Afrique du Sud
Cliquez ici pour lire
Le Comté de Sonoma | toujours debout
Le Comté de Sonoma
toujours debout
Cliquez ici pour lire