Publié le 05/06/2019

Les couleurs éblouissantes de Jaipur

Il faut parfois savoir être honnête avec soi-même : vous méritez le meilleur. Avec ses pièces aux couleurs et aux motifs riches et flamboyants, son personnel aux petits soins et son architecture monumentale, le Sujan Rajmahal Palace vous offre la vie de maharajah le temps d’un séjour.

Les couleurs éblouissantes de Jaipur

Il faut parfois savoir être honnête avec soi-même : vous méritez le meilleur. Avec ses pièces aux couleurs et aux motifs riches et flamboyants, son personnel aux petits soins et son architecture monumentale, le Sujan Rajmahal Palace vous offre la vie de maharajah le temps d’un séjour.

Après quelques journées d’aventures en pleine nature, au campement safari de Sher Bagh, dans le parc de Ranthambore, nous mettons le cap sur notre destination suivante : Jaipur. Plus nous approchons de la fameuse « ville rose », plus notre excitation augmente, à mesure que les routes se remplissent de voitures, motos, pousse-pousse, vaches et dromadaires. Enfin, nous arrivons aux portes du majestueux Rajmahal Palace et sommes accueillis par un chaleureux « namaste ».
 

L'extérieur du Palace, sa piscine et ses jardins
Photo de gauche : la salle du petit-déjeuner « The Colonnade », ouverte 24h/24 pour les résidents du Palace
Photo de droite : la salle à manger « 51 shades of pink » est une ode au surnom de la ville de Jaipur, « Pink City »


Situé dans le centre de Jaipur, le palais qui appartient à la famille royale est resté sa résidence principale jusqu’à son déménagement au City Palace. Il a ouvert comme hôtel en 2014, après avoir été remis à neuf par le célèbre designer Adil Ahmad. Quarante-six papiers peints sur mesure ornent ses espaces communs et ses treize suites. Décorées avec faste, chacune d’entre elles possède son propre style, mêlant classicisme et modernité. Nous sommes en admiration devant la vivacité des couleurs et des motifs. L’une des salles à manger, baptisée « 51 nuances de rose », est entièrement décorée en… rose vif. Je crois que chaque nouvelle pièce que nous avons traversée nous a soutiré une exclamation. Avec son vaste jardin, sa terrasse, ses espaces communs et ses différentes salles à manger, nous avions l’impression d’avoir le palais pour nous tous seuls. L’établissement est une luxueuse oasis au milieu de l’agitation de Jaipur.
 

Un des somptueux salons du Rajmahal Palace
Photo de gauche : un des salons du Palace
Photo de droite : la chambre de l'appartement Maharajah, qui dispose d'un service royal
Photo de gauche : le lit de l'appartement Maharani, qui signifie « Souveraine » en Inde


Nous nous sommes installés dans la suite Mountbatten. En bonne fan de la série The Crown, j’étais tout excitée d’apprendre que lord Mountbatten en personne y avait séjourné. Le palais a également accueilli d’autres hôtes célèbres, tels que la reine d’Angleterre elle-même, le prince et la princesse de Galles, ou encore Jackie Kennedy. Après m’être prélassée dans la baignoire en marbre et avoir appliqué une lotion pour la peau à la tubéreuse, je suis sortie de la chambre avec la sensation d’être moi-même une reine.
 

La suite Mountbatten, aux couleurs claires, où nous avons séjourné
 


À l’heure où le coucher de soleil colore la façade d’une autre teinte de rose, nous nous dirigeons vers un dîner en plein air préparé spécialement pour nous à côté de la piscine, avec bougies et pétales de rose. Comme dans l’autre établissement Sujan où nous avons séjourné, le service paraît ici sincère, tout en discrétion, et le personnel toujours prêt à dépasser les attentes pour rendre votre expérience exceptionnelle. Le menu propose aux choix des plats internationaux ou le thali traditionnel du Rajasthan. Puisque nous avons réservé un cours de préparation du thali avec le chef le jour suivant, nous optons pour les pappardelle maison avec ragoût braisé au vin rouge. Un délice !
 

Les jardins du Rajmahal Palace


Le lendemain matin, nous sautons dans l’Ambassador de l’hôtel, un modèle des années 1950, pour visiter la ville avec classe. Une fois passé le portail en terre cuite rose, nous pénétrons dans la vieille ville de Jaipur, au cœur de la magnifique architecture ancienne des havelî (petits palais ou maisons de maître, parfois fortifiés que l'on trouve au Rajasthan, ornées de peintures et aux décors de pierre finement sculptés). Première étape : le marché des fleuristes et des primeurs. Tous les sens en alerte, nous flânons parmi l’animation des étals, qui regorgent de fleurs, d’épices, de fruits et de légumes colorés. Nous ne résistons pas et achetons quelques épices à rapporter chez nous. Cajolés par tous les vendeurs ambulants, nous nous arrêtons pour siroter un chai et grignoter quelques chaat croustillants.
 

Photo de gauche : un des guides du Rajmahal
 Photo de droite : l'incroyable City Palace de Jaipur, résidence royale du Maharajah 
Le marché de Jaipur


Notre visite se poursuit au City Palace, où réside actuellement la famille royale. Une partie du palais étant ouverte exclusivement aux clients du Rajmahal Palace, nous avons eu droit à une visite privée. Il y a tant de pièces splendides : la salle des miroirs, celle des joyaux, la chambre bleue, ou encore les quatre portes ornementées sur le thème des quatre saisons. Accolé au mur extérieur se trouve le Hawa Mahal, le palais des vents. Sa façade aux 365 fenêtres a été construite pour servir d’écran derrière lequel les femmes de la cour pouvaient regarder défiler les parades de rue sans être vues.
 

Le City Palace de Jaipur
La « Porte du Paon », dans la cour intérieure du City Palace


Bien que le fort d’Amber soit considéré comme un incontournable de la région, nos contraintes de temps nous ont poussés à lui préférer un temple plus proche. Le prêtre de 92 ans nous a bénis par un bindi et attaché un kautuka (bracelet de ficelle jaune et rouge) autour des poignets pour notre protection.
 

Le temple hindou Jagat Shiromani


Après une matinée à nous émerveiller devant tous ces monuments incroyables, nous rentrons au palais pour notre cours de cuisine. Il commence par une visite du potager biologique, dont les légumes et herbes servent non seulement aux restaurants du palais, mais aussi aux employés, qui peuvent en emporter chez eux. Nous apprenons ensuite à réaliser les plats qui feront partie de notre thali ce soir : mouton cuit au ghee et aux piments rouges, dal et épinards sautés à l’ail. La clé de la cuisine indienne est de superposer les saveurs, en laissant chaque épice s’épanouir avant d’ajouter la suivante. Quand je pense que ma préparation de plats « indiens » à la maison se bornait à les mesurer et à les jeter dans la casserole… Envoûtés par l’arôme des épices, nous avons envie de manger notre plat tout de suite, mais nous savons que le temps le rendra encore meilleur.
 

Le jardin biologique du Rajmahal Palace
Le cours de cuisine indienne


Pendant que notre ragoût continue de mijoter dans la cuisine, nous nous détendons près de la piscine en nous remémorant cette journée réjouissante. Le Rajasthan s’est emparé de nos cœurs, avec ses couleurs, ses textures, ses saveurs, et surtout la chaleur de ses habitants. Alors que le soleil teinte de nouveau les murs du palais, nous nous installons pour goûter le fruit de notre labeur. Mais en attendant qu’il soit servi, nous savourons quelques hors-d’œuvre à base de poulet tikka, brochettes d’agneau haché, et kebab de betterave au gril.

À chaque bouchée, nous avons l’impression de comprendre et d’apprécier plus intimement cette cuisine complexe. La première partie de notre voyage au Rajasthan a été incroyable, et c’est en grande partie grâce au groupe Sujan. Tout le monde s’est dépassé pour rendre chaque fois notre séjour inoubliable. Merci de nous suivre vers l’ouest, dans notre dernière destination rajasthani : Mihir Garh.
 

Dans notre thali :

- mouton cuit au piment rouge, à l’ail et au ghee
- poulet cuit dans une sauce épaisse aux fruits secs et à l’oignon
- épinards sautés
- aloo dans une sauce épaisse à l’oignon
- dal aux cinq lentilles
- raita servi avec grains de grenades et menthe
- riz cuit au ghee
- batiya (pain local)

Articles connexes dans notre magazine
Douceur de vivre bucolique |sur l’île de Fyn
Douceur de vivre bucolique
sur l’île de Fyn
Cliquez ici pour lire
La vie au vert |sur l’île d’Émeraude
La vie au vert
sur l’île d’Émeraude
Cliquez ici pour lire