Déconnecter pour se reconnecter
sur le fleuve Zambèze

Il existe quelques endroits à travers le monde où les vieilles habitudes ne peuvent pas vous trouver. Comme le Royal Chundu, en amont du légendaire fleuve Zambèze en Zambie, où vous aurez l’occasion de vous déconnecter de tout, pour mieux vous reconnecter avec la vie.

Déconnecter pour se reconnecter|sur le fleuve Zambèze

Il existe quelques endroits à travers le monde où les vieilles habitudes ne peuvent pas vous trouver. Comme le Royal Chundu, en amont du légendaire fleuve Zambèze en Zambie, où vous aurez l’occasion de vous déconnecter de tout, pour mieux vous reconnecter avec la vie.

Écoutez le cri du pygargue vocifère, appelant depuis la cime des arbres, regardez un bec-en-ciseaux d’Afrique descendre en piqué sur un banc de sable au bord du fleuve Zambèze... Quelle que soit la raison qui vous pousse à vous déconnecter (recharger vos batteries, surmonter quelque difficulté, vous recentrer), la magie du Royal Chundu est à l’œuvre de multiples façons. Nous pourrions en partager beaucoup avec vous, mais voici nos cinq préférées:

1. Tout débrancher et éteindre


Il semble parfois difficile d'être seul avec nous-mêmes. À être assis seul dans une pièce ou dehors, sans nous agripper à quelque chose. Cigarettes, café, croissants, appeler un ami ou parcourir un fil d’actualité...

Parfois, nous devons y être forcés. Ici, au Royal Chundu, pour nous aider, l’accès au Wifi est limité, les chambres sont sans télévision et le coût de l’itinérance internationale est effrayant.

Parfois, nous devons être attirés : par la vue d’un fleuve depuis un bain moussant extérieur, ou par la tranquillité du courant faible, par le grognement désapprobateur d’un hippopotame ou par le passage d’un mokoro traditionnel. Posez votre téléphone, vous exhortent-ils.  

Parfois, nous avons besoin de l’aide d’un ami... comme celle d’un thérapeute. Mais c'est la thérapie par le soin qui s'impose ici. Un massage revigorant sur la terrasse de votre villa, séance pendant laquelle la masseuse guérit vos douleurs, libère les tensions et apaise corps et esprit grâce à des soins locaux prodigués avec de l’eau pure distillée puisée dans le Zambèze. Elle vous fera également un gommage avec du sable nettoyé par le fleuve ainsi que des huiles extraites d’arbres africains destinées à l’aromathérapie, telles que les huiles de mongongo, de baobab et de mafura.

Si jamais vous avez regardé Tim Robbins dans le film Noise, vous comprendrez le charme d’un endroit aussi calme. Où les bruits que vous entendez proviennent presque exclusivement de la nature. Goûtez à ce plaisir. Acceptez-le. Ne le jugez pas ou ne vous levez pas pour le photographier. Cela s’appelle la pleine conscience.
 

2. Où se trouve mon esprit ?


Se déconnecter demande de nous débrancher du monde virtuel et de nous reconnecter avec le monde réel.
De nous éloigner des bavardages.

Plonger dans l’action nous aide d’une certaine manière à y arriver.
Perdez-vous dans l’instant présent en traversant les gorges profondes du Zambèze et en survolant les Chutes Victoria en hélicoptère, en faisant du canoë sur les rapides dans une région où les hippopotames et les crocodiles règnent en maîtres, en rencontrant les autochtones de la communauté voisine et en apprenant comment vivent d’autres cultures, en regardant les animaux sauvages de la berge, les éléphants et les singes, s’amuser naturellement.  
 

3. Dîner en pleine conscience


En dînant sur les rives du fleuve assis à une table de pique-nique ou à une table sur la terrasse, à mille lieues de votre travail, vous pouvez accorder à votre repas l’attention qu’il mérite. Les arômes et ingrédients uniques de Zambie servis au Royal Chundu l’exigent. Intéressez-vous aux détails : l’odeur du pain chaud, le goût de la brème fraîchement pêchée, le toucher du fruit de baobab, le doux son du vin que l’on verse dans votre verre, la joie du sucré et du salé, et le spectacle qui se déroule sous vos yeux.

Le temps africain* exige que vous ralentissiez, que vous preniez votre temps. Écoutez les histoires que les plats essaient de vous raconter. Les photos sont interdites. Laissez les hirondelles gazouiller ici plutôt que le petit oiseau du réseau social…

*Le temps africain est la tendance culturelle perçue, dans certaines régions de l’Afrique et des Caraïbes, vers une attitude plus décontractée face au temps.
 

4. S'ancrer dans l’instant


Réveillez-vous naturellement, et non avec des appareils branchés. Réveillez-vous quand votre corps — et les vagabonds ailés dehors — vous le dit. Allongé sur votre lit à baldaquin, regardant l’eau du fleuve, laissez votre corps vous dicter que faire ensuite. Écoutez son rythme, ressentez son humeur, comment il varie en fonction de la température, du jour qui passe, des différentes interactions qui surviennent. Au lieu de passer votre temps à vous connecter et à consulter internet, connectez-vous à votre corps et écoutez-le.

Prenez conscience de chaque pas sur les chemins poussiéreux qui serpentent l’île privée située au milieu du Zambèze lors d’une marche sous les vieux baobabs et les diospyros mespiliformis. Sentez la brise sur votre peau tandis que vous naviguez au soleil couchant sur un bateau dont vous êtes le seul maître.

Se reconnecter avec les éléments, avec la terre et avec notre corps, nous aide à revenir à l'essentiel.
 

5. Votre attention, s’il vous plaît


Le monde virtuel étant hors de portée et de vue, vous êtes libre d’avoir des conversations ininterrompues avec les personnes rencontrées ici, avec vos proches qui vous accompagnent, ou avec vous-même.

En toute circonstance, lors d’une croisière au coucher du soleil, assis en compagnie des oiseaux et de votre guide, lorsque vous écoutez le chef ou le serveur présenter les mets de Zambie, ou lorsque vous rendez visite aux enfants de la Royal Chundu Foundation School (l’école locale), accordez toute votre attention, les yeux dans les yeux. Le cœur grand ouvert. Écoutez, participez et ressentez les liens plus profonds qui sont créés dans ces moments-là.

C’est le monde réel. C’est l’Afrique, dans toute sa richesse et sa diversité. Et votre voyage vous transformera davantage si vous lui faites cadeau de votre présence.

Articles connexes dans notre magazine
Safari en Afrique du Sud
Safari
en Afrique du Sud
Cliquez ici pour lire
Le Comté de Sonoma | toujours debout
Le Comté de Sonoma
toujours debout
Cliquez ici pour lire