Publié le 09/05/2017

Un sanctuaire pour la biodiversité

Il était une fois un éléphanteau, Jabulani, abandonné à l’âge de 4 mois. L’histoire commence avec son adoption par Lente Roode, propriétaire du Camp Jabulani.

Un sanctuaire pour la biodiversité

Il était une fois un éléphanteau, Jabulani, abandonné à l’âge de 4 mois. L’histoire commence avec son adoption par Lente Roode, propriétaire du Camp Jabulani.

Précurseur dans le pays depuis 1980, le centre pour les espèces en voie de disparition du Camp Jabulani s’est imposé comme l’un des principaux centres privés de recherche et d’élevage en Afrique du Sud.

Les éléphants d’Afrique du Sud
Vous faîtes partie de la famille dès que vous avez franchi le seuil du Camp.
On peut séjourner au Camp Jabulani. Son charme, son personnel et l’ambiance en font un lieu hors du commun.
Sur la grande table en bois du salon sont disposées des dizaines de photos.
Notre chambre à la décoration typique.
Une des priorités du Camp Jabulani est la réhabilitation du guépard, animal en voie d’extinction, dans son milieu naturel. Un centre d’élevage y est installé.
La lutte contre le braconnage est aussi une priorité. L’initiative Rescue Rhinos a été lancée pour réhabiliter et réintroduire en milieu naturel des rhinocéros orphelins ou blessés.
A mon départ, j’ai eu la sensation d'avoir véçu ici depuis toujours. J’aurais voulu rester bien plus longtemps...
Articles connexes dans notre magazine
Douceur de vivre bucolique |sur l’île de Fyn
Douceur de vivre bucolique
sur l’île de Fyn
Cliquez ici pour lire
La vie au vert |sur l’île d’Émeraude
La vie au vert
sur l’île d’Émeraude
Cliquez ici pour lire